Roubaix : L’incroyable sauvetage de l’église Saint-Joseph

Il y a 1 mois 62
AccueilLille

L'église Saint-Joseph, à Roubaix.

L'église Saint-Joseph, à Roubaix. — M.Libert / 20 Minutes
A Roubaix, l’église Saint-Joseph était dans un état de délabrement avancé. Sobre à l’extérieur, elle dissimule pourtant un chef-d’œuvre des arts décoratifs de la fin du XIXe siècle. Après six ans de travaux et 8 millions d’euros investis, l’édifice a pu rouvrir ses portes aux fidèles début 2021.

Saint-Joseph sauvé des eaux. Plantée au beau milieu du quartier populaire de l’Alma, à Roubaix, l’église Saint-Joseph revient de loin. De très loin. Il y a quelques années, l’édifice religieux était dans un état de délabrement avancé, notamment en raison de l’humidité. Un colossal chantier de restauration a permis de rendre toute sa flamboyance à ce monument historique.

En 40 ans de pastorale à Saint-Joseph, Marie-France Jaskula a eu le temps de voir dépérir « son » église. Bâtie entre 1876 et 1878 sur une parcelle donnée par une riche famille d’industriels locaux, l’église ne possède pas de fondations : « Au fil des années, l’humidité qui remonte du sol, surtout en hiver, a gravement endommagé les peintures, les sculptures et le bâtiment en lui-même », explique la présidente des Compagnons de l’église Saint-Joseph. Selon elle, il avait même été envisagé de la détruire.

« On y trouve des ornements dignes de cathédrales »

Pour autant, malgré l’ampleur des travaux à réaliser, la mairie de Roubaix, propriétaire des lieux, a décidé d’offrir à l’église une deuxième jeunesse. C’est un gigantesque chantier de restauration entre 2009 et 2021 qui a été entrepris pour pas moins de 8 millions d’euros. Tout y est passé ou presque, de la charpente au clocher en passant par les maçonneries extérieures. A l’intérieur, c’est l’exceptionnelle décoration qui a nécessité un travail à la fois titanesque et de fourmi. « Elle est entièrement peinte, du sol au plafond. Les familles du textile de Roubaix qui ont financé la construction de l’église à l’époque voulaient vraiment quelque chose de beau, de riche », explique Marie-France Jaskula.

C’est d’ailleurs grâce à leur générosité que Saint-Joseph de Roubaix est parée comme aucune autre église de sa taille en France. « On y trouve des ornements dignes de cathédrales, des lustres uniques. C’était une vitrine pour la foi mais aussi pour le savoir-faire de ces industriels », poursuit la présidente des Compagnons de Saint-Joseph.

Le lieu saint a presque tout retrouvé de son prestige d’antan. Il reste cependant un peu de travail de restauration des retables, de la statuaire, du chemin de croix… L’orgue en bois aussi est en piteux état : « Il sonne comme une casserole, nous sommes obligés de passer des bandes-son lors des offices », se désole-t-elle.

Lire la Suite de l'Article