Roubaix : l’enseigne de mode Camaïeu paralysée par une cyberattaque

Il y a 1 semaine 37

L’entreprise basée à Roubaix fait encore fonctionner ses magasins, mais peine à les réapprovisionner. Quant au site de vente en ligne, il est complètement à l’arrêt, sans échéance précise pour son redémarrage.

Par Marc Grosclaude | Publié le 09/06/2021 , mis à jour à17h32

Le site de Camaïeu affiche depuis samedi un message évoquant une opération de maintenance...

Le site de Camaïeu affiche depuis samedi un message évoquant une opération de maintenance...

Dans une usine, on parlerait d’accident industriel. Mais s’il s’agit ici de commerce, c’est bien une catastrophe que doit gérer l’enseigne de mode roubaisienne Camaïeu. Depuis samedi, son site internet est « en maintenance ». Plus possible de commander quoi que ce soit ni de chercher une pièce de la collection d’été. Seule une page fixe donne un minimum d’informations.

Sur Facebook, à des clientes mécontentes, l’enseigne dit rencontrer « un dysfonctionnement » : « Nos équipes sont mobilisées sur le sujet, nous vous tenons informées », est-il précisé. Depuis, plus rien. La direction n’était pas en mesure de s’exprimer ce mercredi, expliquant être en réunion jusqu’au soir.

Il faut dire que la situation est grave : plus qu’un dysfonctionnement, c’est manifestement une cyberattaque à laquelle Camaïeu doit faire face, bloquant toute sont infrastructure. « On ne sait pas trop ce qu’il se passe », admet une vendeuse d’un magasin de la métropole lilloise qui n’a eu vent que d’un « bug informatique » et croit savoir que le site pourrait redémarrer lundi. « On demande aux clientes de bien garder les tickets de caisse car nous n’avons plus accès aux cartes de fidélité. »

Les boutiques fonctionnent donc, mais pour combien de temps ? « Tout étant informatisé, on ne sait pas ce que vendent les magasins et on ne sait pas comment les réapprovisionner », explique-t-on dans l’entreprise. À Roubaix, côté bureaux ou entrepôt, c’est la paralysie. À tel point qu’une part non négligeable des salariés aurait été placée en chômage technique.

L’enjeu : réapprovisionner les magasins

Hasard ou pas, il y a deux semaines, c’est Dispeo, via sa maison mère le groupe Hopps, qui aurait été victime d’une cyberattaque (Dispeo a refusé de répondre à nos questions). Or, Dispeo, implanté à Hem et à Toufflers, est prestataire logistique de Camaïeu pour la gestion de ses stocks. Ce jeudi, des responsables de l’enseigne de mode seraient justement venus chez Dispeo pour envisager un approvisionnement des boutiques.

Contrairement au site de vente en ligne, les boutiques fonctionnent, mais c’est leur approvisionnement qui est un casse-tête.Contrairement au site de vente en ligne, les boutiques fonctionnent, mais c’est leur approvisionnement qui est un casse-tête.

Cette paralysie tombe mal pour Camaïeu. « On avait bien repris, les chiffres étaient repartis à la hausse », déplore-t-on dans l’entreprise, qui a été reprise par la Financière immobilière bordelaise il y a un peu moins d’un an, après son placement en redressement judiciaire. Depuis, la nouvelle direction a entrepris un vaste chantier de modernisation de son infrastructure informatique, trop longtemps délaissée, afin de mettre l’accent sur le web, son point faible. Le e-commerce représentait il y a quelques mois 13 % du chiffre d’affaires  ; une part qui doit encore progresser dans les années à venir.

Lire la Suite de l'Article