Rénover son logement : du nouveau

Il y a 1 mois 51

La Ville revoit son dispositif d'aides municipales. L'objectif est d'accélérer le rythme de rénovation de l'habitat ancien tout en relevant le niveau de performance énergétique.

Pensez global

Grâce aux aides financières municipales et un accompagnement des propriétaires dans leur projet, la Ville souhaite lutter contre la précarité énergétique et éliminer les logements et copropriétés identifiés comme des « passoires thermiques ». L’ambition est de favoriser la rénovation de 9 500 logements anciens entre 2020 et 2026. Pour atteindre cet objectif, le montant des aides municipales (cumulables avec les aides existantes) est relevé sous réserve d’envisager une rénovation globale du logement et d’en améliorer la performance énergétique. Pour les ménages les plus modestes, le montant du financement peut aller jusqu’à 90 % du montant des travaux (selon les ressources et toutes aides publiques cumulées). Pour les copropriétés, le montant des aides peut aller jusqu’à 40 % du coût du projet.

Les courées

La prime « Résidentialisation écologique des courées » s’adresse aux propriétaires et habitants de courées qui s’engagent dans un projet collectif pour l’amélioration de la qualité de leur cadre de vie. La prime est versée à l’association syndicale libre (ASL) représentée par les propriétaires de la courée. Par exemple, la pose de grilles, de plantations, l’installation d’un composteur, d’un local à vélos… 50 % du montant des travaux peut être pris en charge dans la limite de 5 000 € maximum.

Chauffage au bois

La prime « Air bois » de la Ville aide financièrement les particuliers à remplacer leur ancien appareil de chauffage au bois. Le logement s’avère être le deuxième plus polluant (24 % des émissions – source Plan Climat Air Énergie Territorial – PCAET MEL) après le secteur routier. Cette mesure qui incite à s’équiper d’appareils performants vise à l’amélioration de la qualité de l’air et aussi à davantage de confort dans le logement. Sont concernés par cette prime, les foyers ouverts ou anciens appareils de chauffage au bois d’avant 2002, utilisés comme chauffage principal ou d’appoint. Ils devront être remplacés par des appareils au bois labellisés. D’un montant de 1 600 €, cette prime, lancée en octobre 2020, est pilotée par la MEL en partenariat avec la Ville, pour une durée de quatre ans. Elle est cumulable avec les autres aides sauf les certificats d’économie d’énergie (CEE).

Par Sabine Duez

>Plus d’infos sur toutes les primes : Maison de l’habitat durable : 7 bis rue Racine. Tél : 03 59 00 03 59. maisonhabitatdurable@lillemetropole.fr

Ville bas carbone

L’objectif de la municipalité est celui d’une ville bas carbone, avec une réduction de 40 % des gaz à effet de serre d’ici 2030 et de 75 % d’ici 2050. Cela passe par de nombreuses actions en matière d’énergie, d’habitat, de mobilité, de gestion des déchets, de biodiversité, de nature, d’aménagement paysager et urbain. Depuis la mise en place du premier Agenda 21 en 2001, Lille a développé de nombreuses initiatives en matière de développement durable. Sa place en finale en 2019, pour le prix de la Capitale verte Européenne en atteste.



Lire aussi

Objectif : 20 000 arbresNature/Environnement

Lille renforce sa politique de plantation au cours de ce mandat municipal. Quels sont les enjeux de ces plantations ? Éléments de réponse.

Voir

Lire la Suite de l'Article