Régionales en Hauts-de-France : Au moins cinq ministres candidats sur la liste LREM ?

Il y a 1 mois 74
AccueilPolitique

Enveloppes utilisées pour les élections.

Enveloppes utilisées pour les élections. — M.LIBERT/20 MINUTES
Les ministres Laurent Pietraszewski et Eric Dupond-Moretti sont déjà candidats dans les Hauts-de-France pour les élections régionales. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, officiellement impliqué dans les départementales, devrait aussi émarger sur une liste régionale. Selon plusieurs sources, entre deux et quatre autres ministres pourraient sortir du bois d’ici à vendredi.

Les Hauts-de-France sera-t-elle la région qui comptera le plus de ministres candidats pour les prochaines élections régionales, fin juin ? Laurent Pietraszewski et Eric Dupond-Moretti, qui ont déjà officialisé leur candidature, pourraient être rejoints par Alain Griset, Agnès Pannier-Runacher et Gérald Darmanin

Agnès Pannier-Runacher, ministre chargée de l’Industrie, serait candidate dans le Pas-de-Calais et Alain Griset, ministre en charge des Petites et moyennes entreprises, dans le Nord, assurent nos confrères de LCI, ce mercredi. Dans la foulée, le JDD annoncait que le ministre de l’intérieur et candidat aux départementales dans le Nord, Gérald Darmanin, serait lui aussi partie prenante des régionales en émargeant dernier sur la liste de Laurent Pietraszewski, secrétaire d’Etat en charge des Retraites.

Entre cinq et sept ministres dans les Hauts-de-France ?

Si les comptes sont bien tenus, en ajoutant la candidature confirmée d’Eric Dupond-Moretti, Garde des Sceaux, dans le Pas-de-Calais, nous avons donc cinq membres du gouvernement qui mèneront campagne pour les régionales dans les Hauts-de-France. Pour autant, le directeur de campagne de LREM, le sénateur Frédéric Marchand, ne confirme pas les informations de nos confrères : « Les listes seront déposées vendredi à 13h30, vous saurez tout à ce moment-là », déclare-t-il.

Ce dernier se réjouit cependant de l’implication de ministres dans cette élection locale : « En tant qu’élu de la République, je trouve extraordinaire que des ministres aient envie de s’engager pour leur région », se félicite-t-il. Pour lui, l’emploi du temps de ces membres du gouvernement ne devrait pas non plus souffrir de cette implication : « On est dans des conditions un peu étranges avec les mesures sanitaires. Les marchés tous les jours, le porte-à-porte, c’était avant », insiste le sénateur.

Le nombre de ministres pourrait même augmenter d’ici à vendredi. « Allez savoir, la vie réserve toujours son lot de surprises. Par élimination, il reste des ministres originaires de la région dont les noms ne circulent pas encore », lance Frédéric Marchand. En effet, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Brigitte Bourguignon, ministre des Solidarités, pourraient sortir du bois.

Lire la Suite de l'Article