Nord : La ville de Wasquehal peut-elle imposer le travail en présentiel à ses agents ?

Il y a 1 mois 55
AccueilLille

La mairie de Wasquehal dans le Nord.

La mairie de Wasquehal dans le Nord. — M.Libert/20 Minutes
Un mail interne à la mairie de Wasquehal révèle que tous les agents doivent travailler en présentiel. Seuls ceux devant garder leurs enfants peuvent prétendre au télétravail. Pourtant, le gouvernement a bien insisté sur le fait que le télétravail devait être la règle et le présentiel l’exception.

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus en France, la solution du télétravail est l’une de celles mises en avant par le gouvernement pour endiguer la propagation du Covid-19. Ce mode de travail est donc devenu la règle à suivre scrupuleusement par les employeurs privés et publics. A Wasquehal, près de Lille, dans le Nord, la maire a pourtant décidé de faire l’inverse et réserve le télétravail aux agents qui doivent garder leurs enfants.

Dès octobre 2020, concernant le télétravail, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, assurait qu’il serait demandé à « la fonction publique d’être exemplaire et d’appliquer cette recommandation ». Le 18 mars dernier, le premier ministre, Jean Castex, expliquait que l’objectif du gouvernement est que les employeurs privés et publics mettent leurs salariés « au moins quatre jours sur cinq » par semaine en télétravail. Et lors de sa dernière allocution télévisée, le président de la République, Emmanuel Macron, avait assorti sa décision de reconfiner la France à, notamment, une mesure de « télétravail systématique ».

FAKE OFF

Une règle que la mairie de Wasquehal ne semble pas vouloir respecter. Dans un mail interne envoyé aux « directeurs et responsables de services » par le directeur général des services de la mairie, il est écrit : « Les agents actuellement placés en télétravail, même à temps partiel et qui n’ont pas d’obligation de garde d’enfants, doivent revenir en présentiel à temps plein à compter du mardi 6 avril ».

Pourtant, le ministère du Travail est très clair sur la question : « Dès lors que les activités le permettent. Dans les circonstances exceptionnelles actuelles, liées à la menace de l’épidémie, le télétravail doit être généralisé pour l’ensemble des activités qui le permettent ». Il n’est même plus question d’alterner présentiel et distanciel : « le temps de travail effectué en télétravail est porté à 100 % pour les salariés qui peuvent effectuer l’ensemble de leurs tâches à distance », insiste encore le ministère. Ce n’est pas l’esprit du mail du DGS de Wasquehal.

La maire plaide la continuité du service public

A la mairie, on plaide la continuité du service public : « Les tâches de bureau sont minoritaires. Reste l’accueil du public, car tous nos services sont ouverts. Les espaces verts ou encore les agents qui travaillent au centre de vaccination », explique-t-on à 20 Minutes. Sauf que le télétravail ne concerne pas uniquement les tâches dites de bureau : « Des salariés exerçant des métiers qui paraissent a priori non ''télé-travaillables'' peuvent néanmoins travailler à distance pour réaliser une partie de leurs activités », précise notamment le ministère du Travail.

Selon la mairie de Wasquehal, 77 de ses agents sont actuellement en télétravail sur les 470 employés de la ville, soit un peu moins de 17 %. A titre d’exemple, la ville de Roubaix estime que ce sont environ 70 % de ses effectifs qui bénéficient aujourd’hui de la mesure de télétravail. Les opposants d’Unis pour Wasquehal assurent que ce traitement est aussi réservé aux élus : « Le conseil municipal et les réunions préparatoires sont 100 % en présentiel, pas de visioconférence, pas de moyen de s’exprimer à distance », dénoncent-ils.

Lire la Suite de l'Article