Losc – Wolfsburg EN DIRECT : Lille démarre bien son épopée européenne, il manque les buts…

Il y a 5 jours 23
AccueilSport

Burak Yilmaz, pilier d'un édifice lillois très fragile.

Burak Yilmaz, pilier d'un édifice lillois très fragile. — Fred Tanneau / AFP

25e: Absolument François... Déjà 4 tirs à zéro pour le Losc. Mais frapper n'est pas marquer, comme l'observerait Kévin de La Palice.

Très bonne entame de match du #Losc, la meilleure depuis le début de saison. La Ligue des champions transcende clairement

— François Launay (@francoislaunay) September 14, 2021

21e: BUUURAK... Jonathan David qui déborde superbement côté droit avec un passage au sol après avoir été déséquilibré par Brooks. Le centre en retrait est beau, mais le vétéran turc contrôle mal et envoie une frappe en déséquilibre de U11.

20e: Fouyouyou, le retour de Lacroix. L'ancien Sochalien de 21 ans a parfaitement repris le Canadien du Losc Jonathan David qui est pourtant véloce...

19e: Attention en défense les Lillois. Bon, on parle d'une arrière-garde qui a déjà pris 11 pions en 5 journées de L1...

16e: Botman le retour. Il reprend sa place en défense centrale au côté de Fonte.

14e: Botman est resté à terre sur l'action, après avoir tapé tête contre tête avec Lacroix. Il a l'air KO, le Néerlandais...

13e: Burak qui se charge de tout frappe direct. Castells préfère la mettre en corner. Sur ledit corner, Bosman met une tête au-dessus. Le Losc est dans le match.

12e: Burak qui récupère une faute face à Lacroix. Pas mal, ce coup franc sur le côté gauche de la surface allemande.

9e: La charnière Brooks-Lacroix à Wolfsburg, ça culmine à plus d'1,90 m avec des épaules de lutteur de foire. Personnellement, je resterais assez loin...

8e: Première situation pour le Losc (parler d'occasion serait exagéré). Après une action confuse, Ikoné tente un intérieur du pied de 20 m. C'est contré par la défense allemande mais de toutes manières ça n'aurait pas donné grand-chose.

6e: Ce n'est pas que j'aime particulièrement les clichés, mais on est en plein round d'observation.

5e: Seulement 30.000 spectateurs dans un stade Paul-Mauroy qui peut en accueillir 50.000. Mais une sympathique ambiance malgré tout.

2e: Les premiers contacts sont rudes. Burak est particulièrement surveillé.

20h57: L'autre match de ce groupe G est terminé. Le FC Séville a concédé le nul à domicile face à Salzbourg (1-1), dans un match où 4 penaltys ont été sifflés en première mi-temps, dont 3 pour l'équipe autrichienne, qui en a raté deux...

4 – Séville – Salzbourg est le premier match de Ligue des Champions au cours duquel 4 penalties sont sifflés en première période depuis qu’Opta analyse la compétition (2003/04). Surface. pic.twitter.com/HmAhubfXiy

— OptaJean (@OptaJean) September 14, 2021

20h55: Une petite stat, grâce au taquin mais précis François Launay.

7e campagne de Ligue des champions pour le #Losc qui n’a jamais gagné son premier match en phase de poules. Et si c’était pour ce soir? #Losc pic.twitter.com/4zZB44kGpY

— François Launay (@francoislaunay) September 14, 2021

20h52: Un article crucial, pour détailler l'histoire de désamour entre le Losc et la Coupe d'Europe. Ne partez pas tout de suite hein !

20h50: Trois Français figurent dans le onze de Wolfsburg, entraîné par l'ancien poète des stades Mark Van Bommel: le défenseur central Maxence Lacroix, l'arrière gauche Jérôme Roussillon et le milieu Joshua Guilavogui.

— VfL Wolfsburg Francophone 🐺 (@Francophone_VFL) September 14, 2021

20h45: BONSOIR A TOUTES ET TOUS. Vous aimez la Ligue des champions et son hymne en volapuk ? Vous êtes à la bonne adresse. Pour lancer ce Lille - Wolfsburg, on se concentre sur les compos, à commencer par celle du Losc avec François Launay, notre extraordinaire reporter nordiste. 

À noter que pour l’UEFA, David jouera à droite et Gomes épaulera Yilmaz devant. OK…#Losc pic.twitter.com/QBymkmwAFT

— François Launay (@francoislaunay) September 14, 2021

Soyons honnêtes… Au moment d’évoquer les chances tricolores en Ligue des champions cette saison, ce n’est pas sur le Losc que l’on miserait toute notre tirelire. A la peine en Ligue 1, avec une modeste 12e place, le champion de France en titre a plus l’habitude de galérer que de briller en Coupe d'Europe.

Pour espérer remporter leur première victoire en phase de poule de C1 depuis 15 ans, les Dogues devront mater les Loups de Wolfsburg. Seulement, les Allemands, étonnants leaders de Bundesliga après quatre journées et avec trois Français (Lacroix, Roussillon, Guivalogui), ont les crocs bien acérés…

» Parce qu’on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise, on se retrouve dès 20h45.

Lire la Suite de l'Article