LOSC-Wolfsburg (0-0) : Il n’a manqué qu’un but

Il y a 5 jours 18

COMPTE-RENDU

14.09.2021

PAR MAXIME POUSSET, AU STADE PIERRE MAUROY

Solidaires, solides et brûlants, les Dogues accrochent Wolfsburg (0-0) pour leur entrée en lice en UEFA Champions League. Dominateurs, les Lillois auraient mérité meilleur sort face à l’actuel leader de Bundesliga. Un résultat toutefois encourageant (et enthousiasmant) pour la suite de la saison.
 

Elle est de retour au Stade Pierre Mauroy. Intensément étoilée, plus scintillante que jamais et toujours aussi prestigieuse. L’UEFA Champions League revient à Lille pour la deuxième fois sur ces trois dernières années. Un événement forcément majeur pour tout supporter du club aux quatre lettres. En face, c’est le VfL Wolfsburg, actuel leader de Bundesliga qui se présente aux Dogues pour ouvrir le grand bal de la compétition la plus passionnante d’Europe.

Icon_DIB-140921-10-58.jpg
 

Dans une ambiance des très grands soirs, les Dogues réalisent un excellent début de rencontre. Concentrés, percutants et incisifs sur chaque ballon, ils s’offrent le premier temps fort du match. Sur un coup-franc excentré qu’il a lui-même provoqué, Burak Yilmaz force Casteels à s’employer (13’). Le corner qui suit voit Sven Botman placer un puissant coup de tête juste au-dessus (14’). La possession de balle est nettement à l’avantage des hommes de Jocelyn Gourvennec (80% dans le premier quart d’heure), sans que la réussite ne soit pour le moment au rendez-vous. Jo David (22’, puis 30’) participe lui aussi aux initiatives offensives d’un LOSC solide et dominateur qui achève ce premier acte avec 6 tirs contre aucun pour son adversaire. Ne reste qu’à conclure.

Icon_DIB-140921-10-48_0.jpg

La seconde période débute par cette fausse-joie lilloise suite à l’ouverture du score de Jo David refusée pour un ballon sorti en touche en amont de l’action (voir par ailleurs). Un contre-temps qui ne semble pas troubler les Dogues qui continuent à pousser. Burak place sa tête décroisée (52’). Puis c’est au tour d’Angel Gomes de prendre sa chance à l’entrée de la surface (54’). À chaque fois c’est hors cadre. Le LOSC pousse, pousse, pousse. Si bien que les Allemands craquent. Coupable d’une main synonyme de deuxième carton jaune, Brooks est expulsé (63’). David (64’), puis Ikoné (67’) attisent encore un peu plus la braise d’un Stade Pierre Mauroy incandescent. Il ne manque plus que ce but, ce petit but qui ferait la différence. Il ne viendra pas sur ce coup de tête de Burak à bout portant (69’), ni même sur ce coup-franc du Kral à l’entrée de la surface (81’). On n'ira pas plus loin dans cette partie ? Si ! Accroché à l'entrée de la surface, Amadou Onana provoque un penalty... Finalement transformé en coup-franc que Burak Yilmaz voit contré par la défense allemande. Même s'il aurait certainement mérité une issue victorieuse, le LOSC tient tête au leader de Bundesliga. 

47ème minute. Parfaitement servi par Jonathan Ikoné, lui-même alerté par Angel Gomes, Jonathan David ouvre le score d’une puissante frappe entre les jambes du gardien. Le Stade Pierre Mauroy explose, le LOSC convertit enfin sa domination. C’est amplement mérité ! Sauf que… M.Makkelie refuse le but de l’attaquant canadien pour un ballon sorti en touche au début de l’action. Frustrant. Sans doute le tournant du match.

Icon_DIB-140921-10-65.jpg

Burak Yilmaz. Les grands joueurs répondent présent dans les grands matchs. Burak Yilmaz est de cette trempe. Dès l’entame, on a senti l’international turc désireux d’emmener avec lui toute son équipe (et le public avec). Dès la 13ème, il a montré la voie sur un puissant coup-franc excentré. À plusieurs reprises, le Kral a fait frissonner le Stade Pierre Mauroy, à l’image de ce coupe de tête à bout portant (69’).

Icon_AB1_9612.jpg

La suite ? Elle est toute aussi passionnante. Samedi (17h), les Dogues joueront le derby à Lens, avant de recevoir Reims, mercredi prochain (19h). Sur la scène européenne, les hommes de Jocelyn Gourvennec retrouveront les étoiles de la Champions League le 29 septembre prochain à Salzbourg. Les Autrichiens ont d’ailleurs tenu tête au Séville FC (1-1) plutôt dans la soirée, dans l’autre match de ce groupe G. A l'issue de la première journée, les quatre équipes sont donc à égalité avec un point. 
 


1ère journée de la phase de poules de l'UEFA Champions League (groupe G) - Saison 2021-2022
Mardi 14 septembre 2021, 21h - Stade Pierre Mauroy (toit ouvert, 34 314 spectateurs) - Temps doux

Arbitre : M.Makkelie (NED)

Avertissements : André (31') pour le LOSC ; Brooks (45'+2, 63'), Waldschmidt (65'), L.Nmecha (70'), Lacroix (85'), van Bommel (86') pour Wolfsburg ; Ikoné (63') pour le LOSC
Expulsion : Brooks (63') pour Wolfsburg

LOSC : Grbić – Çelik, Fonte (c.), Botman, Reinildo – Ikoné (Lihadji, 74'), Xeka (Onana, 83'), André, Gomes (Yazici, 74') – Yilmaz, David
Entraîneur : Jocelyn Gourvennec

VfL Wolfsburg : Casteels (c.) – Mbabu, Lacroix, Brooks, Roussillon (Gerhardt, 83') – Guilavogui, Arnold – Baku (Lukebakio, 61'), Philipp (Bornauw, 65'), Steffen (Waldschmidt, 62') – Weghorst (L.Nmecha, 65')
Entraîneur : Mark van Bommel

Lire la Suite de l'Article