Losc : Lille jouera son destin de champion dans le derby face à Lens

Il y a 3 jours 11
AccueilSport

Lille s'est imposé sans souci face à Nice

Lille s'est imposé sans souci face à Nice — AFP
Vainqueur samedi de Nice (2-0), le Losc est à trois matchs d’un incroyable titre de champion de France. Le plus gros défi s’annonce dès vendredi chez le voisin lensois dans un derby très important pour les deux équipes.

C’est un scénario auquel les supporters des deux clubs rêvaient secrètement depuis plusieurs semaines. Un derby à deux journées de la fin où le Losc jouerait le titre et le RC Lens une place en coupe d'Europe. Le rêve est désormais devenu une réalité. Vendredi prochain à Bollaert (21 heures), le leader de Ligue 1, vainqueur samedi de Nice (2-0), ​ sait qu’il jouera bien plus qu’un derby contre son éternel rival régional.

Dans les trois matchs qu’il lui reste à gagner pour devenir champion de France à coup sûr, le déplacement à Lens semble vraiment le plus compliqué. Quand Saint-Etienne et Angers que Lille affrontera lors des deux journées ne joueront plus rien, ce n’est pas le cas d’un Racing à la lutte pour une qualification en Ligue Europa.

Sans public, peut-on encore parler de derby ?

« On sera sur deux équipes qui font une magnifique saison. Lens fait une saison exceptionnelle pour un promu. Nous faisons un très beau parcours. Il y a de l’enjeu. Pour nous, c’est de rester premiers. Pour Lens, c’est d’aller chercher une place européenne », détaille Christophe Galtier, un entraîneur lillois qui a du mal à parler de derby.

Comme à l’aller, ce 112e affrontement de l’histoire se jouera à huis clos. Et sans public, ça change tout. « Est-ce qu’on sera dans une notion de derby ? Je ne crois pas. Le derby c’est souvent le match des supporters qui font que les équipes se transcendent et qu’il se passe beaucoup de choses. Là, ce sera dans un stade vide mais avec des enjeux très importants pour les deux équipes », poursuit le coach du Losc.

Un soutien populaire qui s’affirme de plus en plus

Il n’empêche que le chambrage sera de mise cette semaine sur les réseaux sociaux entre supporters des deux camps. Et le soutien populaire s’exprimera sans doute autour des centres d’entraînements et autour du stade Bollaert. Samedi, avant le match face à Nice, 500 supporters du Losc se sont ainsi pressés aux abords du stade Pierre Mauroy. Et la ville de Lille s’illumine désormais la nuit aux couleurs du club en signe de soutien dans cette quête du titre.

« On sait qu’on est soutenu par nos supporters car on le voit tous les jours à notre centre d’entraînement de Luchin. Il y a de plus en plus de banderoles, de pancartes. Ça nous touche, c’est encourageant et ça nous fait du bien. Le fait qu’il y ait du monde samedi pour faire le court trajet entre notre hôtel et le stade avec beaucoup de chants et de fumigènes, ça montre aussi aux joueurs que même si on ne peut pas partager ces grands moments de joie, nos supporters sont fiers de l’équipe et de ce qu’elle fait. J’ai vu aussi la ville aux couleurs du Losc. Il y a toute une ville qui croit en nous. Est-ce qu’on va y arriver ? Je ne sais pas. Mais on y met toute notre énergie pour y arriver. Et le soutien des Lillois, ça nous fait chaud au cœur », conclut Galtier.

Lire la Suite de l'Article