Lille: un an après, la rue de Gand vit une Braderie apaisée

Il y a 1 année 580

En 2020, un micmac avait poussé les forces de l’ordre à fermer plusieurs terrasses de la rue, provoquant la colère des restaurateurs concernés. Un an après, la tension est retombée.

Par A. P. | Publié le 04/09/2021

Du monde en terrasse, rue de Gand, et des restaurateurs bien plus détendus qu’il y a un an, quand certains avaient dû remballer, contraints et forcés. PHOTO PIERRE LE MASSON LA VOIX DU NORD

Du monde en terrasse, rue de Gand, et des restaurateurs bien plus détendus qu’il y a un an, quand certains avaient dû remballer, contraints et forcés. PHOTO PIERRE LE MASSON LA VOIX DU NORD - VDNPQR

Des gens attablés. Des restaurateurs affairés. La rue de Gand vit une Braderie 2021 paisible, loin des tensions qui ont escorté l’édition précédente. Un peu avant le début de service, la police municipale avait débarqué et fait remballer plusieurs terrasses installées, celles qui avaient pris le parti des grandes tables de braderie en bois, mais qui, selon les forces de l’ordre, ne respectaient pas les distanciations imposées. «  ...

Article

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à partir de 1€ à notre offre numérique.

Sans engagement de durée.

Essayer pour 1€

Lire la Suite de l'Article