Lille : Pour ne pas jeter leurs fûts, dix bars lillois vendent leur bière à prix cassés

Il y a 1 mois 52
AccueilLille

Des bars lillois écoulent leurs fûts pour éviter de les jeter

Des bars lillois écoulent leurs fûts pour éviter de les jeter — Mousse Touch'
Ce week-end à Lille, dix bars vont écouler leurs fûts de bière qui arrivent à date de péremption. Une vente à emporter qui permettra aux clients de bénéficier de prix cassés sur les bouteilles de bière.

Tout doit disparaître ! Fermés depuis le 30 octobre, les bars ne savent plus quoi faire des stocks qui traînent dans leurs caves. Si certains produits peuvent encore être conservés, la plupart des fûts de bière commencent à arriver à date de péremption après six mois d’arrêt total de l’activité. Alors, plutôt que d’attendre une date hypothétique de réouverture, dix bars lillois ont décidé d’organiser ce week-end des 10 et 11 avril un grand déstockage de leurs fûts mais aussi de ceux de leurs fournisseurs régionaux

« On travaille avec des brasseries locales qu’on a souvent au téléphone en ce moment. On a constaté que beaucoup de fûts arrivaient à date de péremption. Et une fois cette date dépassée, on ne s’engage plus sur la qualité du produit. Alors, pour soulager les brasseries et les bars, on a décidé de vendre nos fûts. L’idée, c’est vraiment de faire une action positive autour des bars en montrant qu’on est encore actifs », explique Bertrand Villert, fondateur de Mousse Touch', un bar lillois.

Deux semaines maximum pour consommer la bière

Il y a un mois cet établissement du quartier Saint-Sauveur avait déjà tenté l’expérience. Résultat : au lieu des dix espérés, ce sont une centaine de fûts qui sont partis en un week-end. Devant ce succès fulgurant, le bar a décidé de renouveler l’initiative en y associant d’autres établissements de boissons.

Et pour que la bière garde toute sa saveur et sa pétillance, les bars se sont rapprochés de la société Jean Bouteille. Grâce au système de growlers, l’entreprise a trouvé le moyen d’embouteiller les fûts de bière dans des bouteilles de verre d’un litre. Une fois vendue, la bouteille peut être consommée dans les quinze jours et ramenée au bar pour être consignée. « Toutes les bières sont consignées. La consigne coûte 1,50 euro que les gens récupèrent s’ils nous ramènent les bouteilles. Quant à la bière, elle est essentiellement locale et vendue entre trois et cinq euros le litre » détaille Bertrand Villert.

Et pour avoir l’embarras du choix, mieux vaut commander préalablement en ligne avant de venir chercher sa boisson dans les bars concernés par l’opération. Une bonne occasion aussi pour revoir un bar ouvert l’espace d’une vente à emporter avant des retrouvailles espérées pour l’été avec le plein de fûts !

Lire la Suite de l'Article