Lille : Le moratoire de la mairie n’a pas empêché la prolifération des antennes 5G

Il y a 1 mois 62
AccueilLille

Des antennes relais de téléphonie mobile à Lille (illustration).

Des antennes relais de téléphonie mobile à Lille (illustration). — M.Libert / 20 Minutes
En octobre dernier, la ville de Lille adoptait un moratoire sur l’installation d’antennes 5G sur son territoire. Malgré cela, les différents opérateurs ont largement commencé à installer leur matériel. On dénombre déjà plus d’une centaine d’antennes relais 5G installées, même si beaucoup ne sont pas encore en service.

Moratoire (adjectif) : qui accorde un délai. En octobre dernier, le conseil municipal de Lille votait un moratoire au sujet de l’implantation d’antennes relais 5G sur le territoire communal. Cinq mois plus tard, la ville est-elle toujours vierge de ce réseau de téléphonie mobile de dernière génération ? Eh bien non, loin de là.

La motion, votée début octobre 2020 par les élus lillois, proposait de « surseoir sur son territoire à toute autorisation d’implantation ou d’allumage d’antennes ''test'' liées à la technologie 5G ». Il était prévu que ce texte demeure en vigueur « jusqu’à la publication du rapport attendu de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) en 2021 ». Contactée par 20 Minutes, la mairie de Lille a confirmé que « cette motion est toujours d’actualité ». Logique puisque le fameux rapport de l’Anses n’est toujours pas sorti. L’Agence a d’ailleurs expliqué que ses experts scientifiques travailleront sur la question « d’ici la fin 2021 ».

Déjà une centaine d’antennes installées à Lille

Si la motion lilloise a le mérite d’exister et de légitimement interroger sur des questions de santé publique liée au déploiement de la 5G, en aucun cas elle n’est contraignante pour les opérateurs. Réticent à cette technologie lui aussi, le maire de Villeneuve d’Ascq, Gérard Caudron reconnaît que « les maires ne peuvent, ni au titre de leurs pouvoirs de police générale ni en se fondant sur le principe de précaution, interdire le déploiement et l’activation de la 5G ».

Et ça, les opérateurs l’ont bien compris. Il suffit de se rendre sur le site de l'Agence nationale des fréquences (ANFR), autorité qui autorise l’implantation de sites 5G, pour constater que Lille est déjà bien couverte par les 4 opérateurs avec une centaine d’antennes en tout. Free, qui a reçu l’autorisation d’installer une quarantaine d’antennes, est le mieux placé.

Alors certes, tous les opérateurs n’ont pas encore activé la 5G à Lille. Même si Free est bien implanté, sa cartographie en ligne ne montre aucune couverture de la ville. Même constat pour SFR. Bouygues, lui, possède un petit îlot de 5G du côté de la rue des Postes. Orange, en termes de mise en service, semble l’opérateur le plus avancé. Selon le site Nperf.com, Orange couvre en 5G de nombreux axes et sites lillois, notamment les deux gares. Mais Lille est d’ores et déjà cernée, beaucoup de communes voisines étant déjà équipées d’antennes en fonctionnement dont les ondes ne s’arrêtent pas aux frontières de la ville.

Lire la Suite de l'Article