Lille : l'interpellation musclée d'une mère de famille devant sa fille suscite l'indignation

Il y a 4 semaines 63

L'origine de l'interpellation fait débat. Trois agents de la police municipale ont déposé plainte pour «outrage et violences volontaires sur agent de la force publique.»

C'est une affaire où deux versions s'affrontent. Vendredi, une mère de famille est interpellée, de façon pour le moins musclée, dans le centre-ville de Lille (Nord) alors qu'elle porte sa fillette dans les bras. La vidéo suscite depuis une vive émotion sur les réseaux sociaux. D'après la municipalité, la femme aurait eu un comportement «outrageant». Mais cette présentation est contredite par plusieurs témoins.

À lire aussiPolice-population: le plan de l’exécutif pour rétablir la confiance

Les faits se déroulent vers 13 heures dans l'une des principales artères commerçantes de la métropole lilloise. Les vidéos partagées sur internet montrent une patrouille de la police municipale tentant de procéder à l'arrestation d'une femme d'une trentaine d'années. Cette dernière porte une jeune enfant en pleurs dans ses bras. Elle se débat tout en criant : «Laissez-moi partir !» Les forces de l'ordre réussissent finalement à la menotter, mais la mère de famille continue de résister, poussant des renforts à intervenir.

«C'est scandaleux ce que vous faites»

La scène se déroule au milieu d'une foule compacte visiblement indignée de la situation : «Vous n'avez pas d'enfant bordel? (sic)», lance un passant. «C'est scandaleux ce que vous faites», dénonce un second, tandis que d'autres scandent: «Lâchez-la, lâchez-la!» Finalement, la mère de famille et la fillette sont évacuées en «état de choc» par les pompiers à l'hôpital Saint-Vincent, rapporte La Voix du Nord .

Comment la situation a-t-elle ainsi pu dégénérer ? L'origine même de l'interpellation fait débat. Contactée par Le Figaro, la mairie assure que l'un des agents a été «percuté par une femme qui roulait à vélo, sur le trottoir, sans casque, et suivie par son enfant, également à vélo.» L'un des policiers aurait alors interpellé l'intéressée, lui rappelant «les règles du code de la route et les manquements dont elle est l'autrice, en lui précisant qu'il est interdit de rouler à vélo sur les trottoirs».

«Face au comportement verbalement violent et outrageant de cette personne, poursuit la mairie, le policier municipal verbalise la femme pour circulation à vélo sur le trottoir, qui refuse de présenter sa pièce d'identité.» Puis la femme «s'emporte violemment, jette son vélo sur le policier et tente de lui porter un coup de tête.»

Trois plaintes déposées

Cette présentation des faits est contredite par plusieurs témoins présents sur place, dont les témoignages ont été recueillis par BFMTV. Ils assurent que la mère et sa fille étaient à vélo, lorsque cette dernière aurait été «percutée» par l'un des policiers qui se trouvait à pied sur le trottoir. L'agent aurait ensuite poussé l'enfant, suscitant la colère de sa mère. Toujours selon la chaîne d'information, la fillette aurait été entendue en train de crier «le gouvernement va emmener ma maman.»

Les trois agents de police municipale ont déposé plainte contre la mise en cause pour «outrage et violences volontaires sur agent de la force publique.» La mairie de Lille assure que plusieurs personnes présentes aux moments des faits ont été «choquées par le comportement» de la mère de famille et ont manifesté «leur souhait de se porter en qualité de témoin.»

Lire la Suite de l'Article