Lille : Il lance un appel après s’être fait voler son fauteuil roulant électrique

Il y a 1 semaine 48
AccueilLille

C'est un fauteuil roulant électrique de ce type que Cliff s'est fait dérober (illustration).

C'est un fauteuil roulant électrique de ce type que Cliff s'est fait dérober (illustration). — Twitter
Un jeune photographe lillois handicapé s’est fait dérober son fauteuil roulant électrique. Un tweet scandalisé de sa sœur a largement été relayé et commenté. Une cagnotte en ligne a été lancée pour l’aider à financer l’achat d’un nouveau fauteuil.

Un jeune photographe lillois a vécu la triste mésaventure de se faire dérober son moyen de transport. Sauf qu’il est handicapé et que ce moyen de transport était son fauteuil roulant électrique. Résigné à ne jamais le retrouver, Cliff Chan en appelle à la générosité des internautes pour tâcher de réparer la bêtise d’un tel fait divers.

C’est la sœur du jeune homme, Eva, qui avait pris l’initiative de rendre publique cette histoire. Dans un tweet largement relayé et commenté, publié jeudi dernier, elle expliquait que son frère s’était fait dérober son fauteuil roulant en allant rendre visite à une amie, mercredi soir, rue Vantroyen, à Lille. L’immeuble étant inaccessible aux personnes en fauteuil, Cliff avait laissé le sien dans l’entrée, son handicap lui permettant tout de même de marcher un peu. Lorsqu’il était redescendu, plus de fauteuil.

« Ce vol me prive de toute la mobilité pour laquelle je me suis battu »

« Je sais pas bien qui peut faire ce genre de trucs mais si jamais vous voyez quelque chose, hésitez pas à me DM », avait réagi sa sœur, scandalisée, dans un tweet relayé plus de 11.000 fois. Mais cela n’avait pas permis de retrouver l’appareil et Cliff, immobilisé, s’est résolu à lancer une bouteille à la mer sous la forme d’une cagnotte en ligne. « Ce vol me prive de toute la mobilité pour laquelle je me suis battu depuis toujours », déplore-t-il.

L’objectif de cette cagnotte est donc de récolter 6.890 euros, soit le prix « d’un fauteuil roulant électrique avec les options de base », assure le photographe. Et aussi vite que son histoire a fait le tout de Twitter, le montant de la cagnotte a grimpé. Ce lundi, plus de la moitié du prix du fauteuil est déjà financée. En contrepartie, Cliff propose des tirages de ses photos pour les dons à partir de 50 euros. Des œuvres que les visiteurs de Solid’Art ont pu en partie découvrir le week-end dernier à la mairie de Lille.

Lire la Suite de l'Article