L’expérience humainement extraordinaire de Laurent Delemer, aux commandes de vaccinodromes à Lille et Marcq

Il y a 1 mois 60

Il est le directeur de l’hôpital privé Le Bois, à Lille, et de la clinique du sport à Marcq (groupe Ramsay). Mais ces derniers temps, Laurent Delemer c’est surtout le « Monsieur vaccin » des centres du Bois et de l’hippodrome à Marcq. Il décrit une « euphorie générale » : « Dans un moment où rien ne va, ces centres sont une bulle d’espoir ».

Par Bérangère Barret | Publié le 10/04/2021

Le directeur de l’hôpital privé Le Bois, à Lille, a d’abord lancé un centre de vaccination dans sa clinique. Puis a géré le support médical et pharmacologique du «vaccinodrome» de l’hippodrome à Marcq-en-Barœul. Photo Florent Moreau

Le directeur de l’hôpital privé Le Bois, à Lille, a d’abord lancé un centre de vaccination dans sa clinique. Puis a géré le support médical et pharmacologique du «vaccinodrome» de l’hippodrome à Marcq-en-Barœul. Photo Florent Moreau

Les mots ne sont pas banals. La période non plus. Sentiments, émotions décuplés par un virus qui a tout chamboulé. Alors, apporter une contribution à sa disparition, cela ne peut que porter. Laurent Delemer l’est, porté. Porté par des semaines folles, porté par une communauté médicale ultra-volontaire pour piquer, pour bosser les jours fériés, même bénévolement, pour «  en être  ». «  Un médecin me confiait récemment : dans 20 ans, on pourra dire qu’on y était  », sourit Laurent Delemer avec...

Article

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à partir de 1€ à notre offre numérique.

Sans engagement de durée.

En profiter

Lire la Suite de l'Article