Incendie à l’église Saint-Pierre Saint-Paul à Lille : fake news et complotisme

Il y a 1 jour 12

Depuis l’incendie qui a touché l’église Saint-Pierre Saint-Paul, lundi soir, de fausses informations sont diffusées sur les réseaux sociaux.

Par M. Del. | Publié le 04/05/2021 mis à jour à 13h01

Quelques minutes seulement après le début de l’incendie qui a touché l’église Saint-Pierre Saint-Paul, lundi soir, des internautes se sont interrogés sous la forme « Comme par hasard, encore une église ». Une référence, probablement, avec sous-entendu complotiste, à des incendies ayant frappé récemment des édifices religieux : l’église Saint-Pierre de Romilly-la-Puthenaye (Eure) le 17 avril, celle de Bouy (Marne) la veille, la collégiale d’Avesnes-sur-Helpe début avril...

Même l’ancien proche de Marine Le Pen, aujourd’hui à la tête des Patriotes, Florian Philippot, y est allé de son tweet, lundi soir. « Les églises et les cathédrales brûlent beaucoup en France depuis quelques années : aucune enquête pour creuser sérieusement le sujet ?! », fait-il mine de s’interroger.

Pourtant, concernant les deux premiers incendies (Romilly-la-Puthenaye et Bouy), la piste accidentelle a immédiatement été privilégiée. Pour la collégiale d’Avesnes-sur-Helpe, en revanche, c’est bien la thèse criminelle qui a été retenue : « On est plus sur le profil d’un illuminé », avait confié une source proche du dossier.

Notre-Dame : investigations toujours en cours

Pour la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, dont l’impressionnant incendie est encore dans toutes les mémoires, les investigations sont encore en cours. Mais à l’heure actuelle, rien ne permet d’accréditer la thèse criminelle.

À Lille, rappelons que le préfet a immédiatement privilégié la piste accidentelle : le feu a pris à l’intérieur de la sacristie et toutes les portes d’accès à l’église étaient fermées à l’arrivée des pompiers, qui ont dû en fracturer pour pénétrer à l’intérieur de l’édifice religieux.

La police alerte

Autre « fake news » propagée ce mardi matin sur les réseaux sociaux  : un avis de recherche de trois hommes, qui seraient (selon ce message) à l’origine de l’incendie de l’église Saint-Pierre Saint-Paul. Photo à l’appui – prise lundi soir au pied de l’église en feu –, leurs visages sont entourés de rouge. Avec ce texte (à l’écriture pour le moins approximative) : « Tous personne trouvant ses 3 homme sont amenés à les signaler ! ! ».

La police vient de signaler, dans un tweet, ce mardi midi, que « ces personnes ne sont pas recherchées ». Avec ce rappel : « Ne relayez pas de fausses informations ! » La dénonciation mensongère est, rappelons-le, punie par la loi.

Lire la Suite de l'Article