Fort de 170 agents à terme, le nouvel hôtel de police municipale est sur les rails

Il y a 1 mois 61

Promesse de campagne de Martine Aubry, la création d’un hôtel de police municipale a été actée par le conseil municipal, ce vendredi. Un investissement de 2,6 millions d’euros. « Pas assez ambitieux » aux yeux de LREM, un « emballage pour la vidéosurveillance » selon EELV.

Par Sébastien Bergès Et Antoine Placer | Publié le 09/04/2021

Jean-Claude Menault, ancien patron de la police dans le Nord et adjoint à la sécurité de Martine Aubry, pilote la création de l’hôtel de police. PH. ARCHIVES FLORENT MOREAU

Jean-Claude Menault, ancien patron de la police dans le Nord et adjoint à la sécurité de Martine Aubry, pilote la création de l’hôtel de police. PH. ARCHIVES FLORENT MOREAU - VDNPQR

Un vrai commissariat, ou presque. Les élus ont voté, ce vendredi, la signature des marchés de travaux du futur hôtel de police municipale. Le QG de la rue Frédéric-Mottez sera doté, c’est nouveau, de guichets pour l’accueil du public. Il rassemblera 170 agents, après les cinquante embauches planifiées jusqu’en 2022.

Le chantier, d’un montant de 2,6 millions d’euros, est prévu pour s’étirer jusqu’en 2023. Mais le réaménagement des locaux de la Ville, qui abritent aujourd’hui plusieurs services de la ville, devrait être achevé dès cette année. L’hôtel de police abritera le nouveau...

Article

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à partir de 1€ à notre offre numérique.

Sans engagement de durée.

En profiter

Lire la Suite de l'Article