Faches-Thumesnil: le frère d’une policière tuée par balle reste en prison

Il y a 2 semaines 62

Lui assure avoir replongé après la mort accidentelle de sa sœur policière. Un homme au casier judiciaire chargé a refusé d’être jugé après des violences sur un adolescent. Et, vu son passé, ce dernier refuse de l’accabler.

Par L. B. | Publié le 16/07/2021

Le 10 juillet dernier, assis sur un banc public à Fâches-Thumesnil, un peu agité, S. V. aurait été interpellé par un garçon de 16 ans. Entendant S. V. vitupérer, l’adolescent s’était cru sollicité. Interrogé, le solitaire aurait réagi par un coup de poing au visage.

Le 10 juillet dernier, assis sur un banc public à Fâches-Thumesnil, un peu agité, S. V. aurait été interpellé par un garçon de 16 ans. Entendant S. V. vitupérer, l’adolescent s’était cru sollicité. Interrogé, le solitaire aurait réagi par un coup de poing au visage.

S. V. a refusé de quitter sa cellule. Tout aussi obstiné, cet homme de 30 ans au casier judiciaire chargé a également rejeté tout entretien avec un expert psychiatre ou encore l’agent chargé de résumer son parcours personnel et professionnel. Selon la présidente Leslie Jodeau, S. V., né à Lille, souffrirait de schizophrénie. Le 10 juillet dernier, assis sur un banc public à Faches-Thumesnil, un peu agité, il aurait été interpellé par un garçon de 16 ans. Entendant S. V. vitupérer, l’adolescent s’était cru sollicité. Interrogé, le solitaire aurait réagi par un coup de poing au visage....

Article

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à partir de 1€ à notre offre numérique.

Sans engagement de durée.

En profiter

Lire la Suite de l'Article