Emmanuel Macron : Martine Aubry lui répond sur la 5G et vote un moratoire

Il y a 11 mois 160

Le conseil municipal de Lille a tranché : un moratoire sur le déploiement de la 5G a été mis en place jusqu'à la publication au printemps 2021 d'un rapport attendu de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).  

Martine Aubry a expliqué cette décision en indiquant que "nos doutes persistent tant du point de vue sanitaire que de la sobriété numérique sur le déploiement de la 5G, nous avons voté (...) un moratoire. Il est urgent d'attendre !".
 
La maire PS de Lille a ainsi adressé une réponse à Emmanuel Macron. "On est fiers de cette motion. On est un peu amish, un peu ringards vous savez, mais est-ce au nom de ce principe 'tyrannique' de précaution que votre gouvernement revient sur les néonicotinoïdes… ?", a-t-elle défendu. 

Dans Le Parisien, le secrétaire d'État au Numérique Cédric O a dénoncé une "tartufferie incompréhensible". "Dire qu'il y a encore des incertitudes sur les fréquences utilisées pour la 5G, c'est mentir aux Français", a-t-il déclaré. 

Cédric O tacle aussi le maire de Grenoble Éric Piolle, également farouche opposant de la cinquième génération de téléphonie mobile qui doit être lancée commercialement d'ici à la fin de l'année. Ils "savent très bien qu'ils ont besoin de la 5G pour éviter une saturation des réseaux qui serait indéfendable devant leurs administrés", dit le secrétaire d'État. 

Il salue l'attitude "infiniment plus courageuse et responsable" de la maire de Paris, Anne Hidalgo, soulignant qu'elle refuse un moratoire dans la capitale. Il note aussi que le maire de Bordeaux, l'écologiste Pierre Hurmic, "n'a lui non plus, finalement, pas fait voter un moratoire"

Lire la suite

Lire la Suite de l'Article