Dakar 2022 : Comment le motard Adrien Van Beveren a perdu une course (presque) gagnée d’avance

Il y a 6 jours 37

C’est rageant. Ce vendredi, le motard britannique Sam Sunderland a remporté le Dakar 2022 et accroche ainsi un second titre à son palmarès sur cette épreuve. Pour le pilote nordiste Adrien Van Beveren, le scénario aurait pu, et dû, être tout autre. Longtemps sur le podium au cours de la course, et même plusieurs fois leader, ses rêves de victoire se sont effondrés dès le début de l’avant-dernière étape.

Depuis que le départ de ce Dakar 2022 a été donné, le 1er janvier, en Arabie Saoudite, le pilote nordiste Adrien Van Beveren avait fait la course parfaite au guidon de sa Yamaha. Alors qu’il avait connu de belles galères lors des précédents Dakar, le motard s’est très vite imposé cette année en accrochant le peloton de tête au général dès la 2e étape, puis la pôle position à la 7e.

Petite erreur, grosse conséquence

Lorsqu’il s’est élancé pour l’avant-dernière étape, Van Beveren avait bon espoir de conforter sa place de leader. Espoir de courte durée puisque son destin a basculé dès le quatrième kilomètre. Le Nordiste a manqué un point de passage en raison d’une petite erreur de navigation. Une bourde qui a contraint le motard à revenir sur ses pas, lui faisant perdre de longues et précieuses minutes. Et pendant qu’il galérait à chercher le fameux « way point », ses rivaux en ont profité pour lui passer devant.

Lorsqu’il est reparti dans le bon sens, le mal était fait. Le motard nordiste a eu beau s’arracher, remontant un par un les autres concurrents jusqu’à terminer 3e de l’étape, son retard sur le nouveau leader, Sam Sunderland, était bien trop important. Il le savait à ce moment, sa bourde lui avait coûté le Dakar.

Le pilote de la team Monster Energy Yamaha Factory a pris le départ de la dernière étape au pied du podium et ses efforts ne lui ont pas permis de terminer à une meilleure place. Adrien Van Beveren est 4e au général à près de 19 minutes du vainqueur. S’il devait malgré tout se réjouir d’une chose, ce serait d’avoir enfin pu aller au bout de la course, une première depuis 2017.

Lire la Suite de l'Article