Covid-19: la stratégie «tester, tracer, isoler» doit évoluer pour éviter un autre fiasco

Il y a 10 mois 178

Réservé aux abonnés

ANALYSE - Sortir de ce deuxième confinement implique de pouvoir maitriser la circulation du virus. L’idée de contrôler l’isolement n’est pas écartée par Matignon.

Le premier ministre a annoncé mardi
«l’accroissement des tests» grâce à l’arrivée des tests antigéniques. NICOLAS TUCAT/AFP

Sortir de ce deuxième confinement implique de pouvoir maitriser la circulation du virus. Pour éviter un nouveau fiasco, le gouvernement doit impérativement améliorer sa stratégie de dépistage et de traçage, rebaptisée en septembre «tester, alerter, protéger». Dès la rentrée scolaire, avec plus d’un million de tests par semaine, la France s’enorgueillissait d’être «l’un des pays qui testent le plus au monde». Mais la logistique n’a pas suivi: les files d’attente devant les laboratoires se sont allongées, les délais d’obtention de résultats aussi. Assez logiquement, les enquêteurs de l’Assurance-maladie, chargés depuis mi-mai de casser les chaînes de transmission, ont pris de plus en plus de retard dans l’identification des cas contacts.

À lire aussi :Covid-19: le Conseil scientifique fustige les lacunes de la stratégie d’isolement

Le premier ministre a annoncé mardi «l’accroissement des tests» grâce à l’arrivée des tests antigéniques, déjà réalisés dans plus de 6 000 pharmacies et dont on obtient les résultats en une quinzaine de minutes. Une nouvelle arme simple et rapide, toutefois

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ? Connectez-vous

Covid-19: la stratégie «tester, tracer, isoler» doit évoluer pour éviter un autre fiasco

S'ABONNER

Lire la Suite de l'Article