Coronavirus à Lille : Des faux tests PCR pour obtenir son pass sanitaire plus rapidement

Il y a 1 mois 162

Le Dr Christophe Lamarre, généraliste à Roubaix et mobilisé pour vacciner au centre installé au Zénith de Lille, sonne l’alerte. Il dénonce la multiplication de pratiques frauduleuses, impliquant parfois des médecins, et qui peuvent avoir un impact sur la diffusion de l’épidémie. « En résumé, des gens viennent avec un test PCR positif, indiquant qu’ils ont déjà eu le Covid, pour n’avoir à recevoir qu’une seule dose de vaccin », explique-t-il à Lille actu.

Au cœur de cette combine : médecins complaisants, personnels hospitaliers ou laboratoires prêts à fournir de fausses attestations, pour aider un ami… Ou se faire un peu d’argent. « Cela passe aussi beaucoup par les réseaux. On voit se multiplier les offres sur WhatsApp, Twitter, Snapchat, etc. pour des faux tests vendus à 50 euros », précise le Dr Lamarre.

Outre le risque judiciaire encouru par ces pratiques, trois ans de prison et 45.000 euros d’amende pour faux et usage de faux, le risque sanitaire est important. Car en n’étant pas entièrement vacciné on risque davantage de se contaminer et de contaminer les autres. « Cela veut dire que, si l’on est une personne vulnérable même si l’on est vaccinée, dans un lieu où le pass sanitaire est exigé, on n’est pas en sécurité » affirme Christophe Lamarre, fustigeant ainsi « les complices dans le milieu médical qui salissent sa profession ».

Lire la Suite de l'Article