Calais : Un navire « espion » russe escorté hors des eaux françaises par la Marine

Il y a 5 jours 25

L’œil de Moscou. Ce mercredi, parmi les dizaines de bateaux ayant traversé le détroit du Pas-de-Calais, un a particulièrement retenu l’attention des autorités françaises. Il s’agit du « Yantar », un bâtiment militaire russe a-t-on appris auprès de la préfecture maritime confirmant une information de La Voix du Nord.

« Le navire Yantar battant pavillon russe est passé dans le DST du Pas-de-Calais dans la journée, en direction de la mer baltique », a confirmé à 20 Minutes la Préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord (PREMAR). Sauf qu’il ne s’agit pas d’un simple cargo mais d’un navire appartenant à la flotte militaire de la Russie. Il est officiellement qualifié de « navire océanographique », mais il est aussi réputé pour collecter du renseignement. Autrement dit, espionner.

Un « navire d’intérêt » escorté par la Marine française

Ce n’est pas de cette manière que les autorités françaises qualifient le « Yantar ». Dans le langage diplomatique, la Premar appelle cela un « navire d’intérêt ». Un intérêt qui a valu au bâtiment russe de se faire escorter hors des eaux françaises par un patrouilleur militaire d’alerte pour s’assurer qu’il « réalise un passage inoffensif ». A l’heure à laquelle nous écrivons ces lignes, le navire espion se trouve « au large de la Belgique » en direction de la mer Baltique.

Mi-août, c’est ce même bateau qui avait été repéré au large de l’Irlande, dans une zone sensible où se trouvent des câbles sous-marins de télécommunication avait révélé le quotidien britannique Times. Toujours selon nos confrères d’outre Manche, le Yantar est équipé de matériel de renseignement très pointu, notamment un mini sous-marin capable de plonger à 6.000 m de profondeur.

Lire la Suite de l'Article