Cafés, trains, avions, centres commerciaux, parcs de loisirs: pris de court par les annonces du président

Il y a 2 mois 105

Réservé aux abonnés

TÉMOIGNAGES - Les nouvelles mesures impactent un large spectre d’activités qui s’inquiètent des formats d’application des annonces du président.

Les cafés et restaurants devront bientôt refusés les clients non munis d’un pass sanitaire. PASCAL ROSSIGNOL/REUTERS

Cafés, restaurants, lieux de culture, parcs d’attractions et, plus largement, les nouvelles mesures impactent un large spectre d’activités. Pris de court, nombreux sont ceux qui demandent un report de la mesure.

Les transports dans le flou

Après le masque, voilà les opérateurs de transport obligés de vérifier que les passagers ont un pass sanitaire à jour, pour les vols en avion et les trajets longs en train et en car. Cela concerne les déplacements en TGV et en Intercités mais pas en TER et en Transilien. Un casse-tête, tant les modalités de mise en place restent floues. Le plus grand défi concerne la SNCF. Surtout dans une période de forte affluence au cœur des vacances d’été. Qui sera chargé de vérifier les pass? Ces contrôles seront-ils systématiques ou aléatoires? Les passagers devront-ils arriver plus tôt?

À lire aussi :Questions et polémiques autour du pass sanitaire

Mardi, la SNCF n’avait pas la réponse à ces questions. «Il y a possibilité, en lien avec les personnels des gares, des forces de l’ordre et éventuellement avec l’aide de contrôles

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 89% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

Cafés, trains, avions, centres commerciaux, parcs de loisirs: pris de court par les annonces du président

S'ABONNER

S'abonner

Lire la Suite de l'Article