Losc-Ajax : Pourquoi le leader de Ligue 1 a été surclassé à ce point par l’Ajax

Il y a 2 semaines 26
AccueilSport

Jonathan David, l'attaquant du Losc

Jonathan David, l'attaquant du Losc — Dave Winter//SIPA
Battu à domicile par l’Ajax, Lille a compromis ses chances de qualification pour les 16e de finale de Ligue Europa. Le leader de Ligue 1 est passé à côté de son match face à au club néerlandais supérieur dans tous les domaines. Une vraie déception pour Christophe Galtier, l’entraîneur lillois.

Christophe Galtier a mis une grosse heure pour digérer la déception, une heure dans le vestiaire avec ses joueurs à essayer de comprendre ce qu’il s’était passé. Battu à domicile jeudi par l'Ajax Amsterdam (1-2) en 16e de finale aller de Ligue Europa, Lille a compromis ses chances de qualification avant le retour prévu le 25 février aux Pays-Bas. Au-delà du résultat, c’est surtout la manière et l’immense différence de niveau entre des Nordistes empruntés et un Ajax sûr de sa force qui a énervé l’entraîneur lillois.

« On a fait un non-match. Certes, il y avait la qualité de l’Ajax. Mais par rapport à notre jeu, on a été en deçà de ce que l’on aurait dû faire. On a manqué beaucoup d’intensité et de rythme en première période. Et quand on arrivait à récupérer le ballon, on le rendait de suite. Ça a été un peu mieux en seconde période mais dans l’ensemble, ça a été insuffisant. J’ai trouvé mon équipe un peu prise par l’enjeu. J’ai trouvé mes joueurs en dessous de leur niveau sur un plan technique », regrette Galtier.

Lille n’a pas comblé l’écart de niveau avec l’Ajax

Un an après avoir mordu la poussière face à l’Ajax à deux reprises dans son groupe de Ligue des champions, le Losc pensait avoir progressé. Son statut de leader de Ligue 1 devait lui permettre de regarder un peu plus dans les yeux le leader du championnat néerlandais. Il n’en a rien été. Dépassé dans tous les domaines, le Losc est largement passé à côté de son rendez-vous européen.

« Je pensais que l’écart s’était resserré mais ce match prouve le contraire. Je trouve que sur l’ensemble du match, on n’a pas réussi à jouer. Dans ce genre de match là, il faut avoir plus de personnalité dans le jeu pour contrarier ce genre d’équipe », poursuit le technicien.

Lille aurait pourtant pu réaliser le hold-up parfait

Le pire dans l’histoire, c’est que même en étant mauvais, le Losc aurait pu réaliser le hold-up parfait. En ouvrant le score grâce à un but opportuniste de Weah (72e), Lille a tout gâché en se relâchant en fin de match. Le penalty égalisateur de Tadic, assez litigieux, a déconcentré un Losc qui a encaissé un second but dans la foulée.

« Le penalty est très contestable mais à partir du moment où l’arbitre va checker la VAR, on doit reste dans le match. En étant très moyens, on aurait pu décrocher un nul. Tout ça correspond à un état de nervosité qu’on ne doit pas avoir. On doit avoir beaucoup de maîtrise face à une équipe qui nous est supérieure », tance Christophe Galtier qui ne veut pas se cacher derrière l’excuse de l’enchaînement des matchs ou de celle des absents (André, Yilmaz)

Reste désormais à savoir si cette prestation très terne est un simple avertissement ou peut remettre en cause la belle saison du Losc. Moins en verve dans le jeu depuis janvier, Lille avait réussi à cacher ses faiblesses du moment en enchaînant les courtes victoires. Tombé de haut face à l’Ajax, le leader de Ligue 1 doit se remettre à l’endroit dès dimanche à Lorient. Histoire de voir si ce match raté face à l’Ajax n’était vraiment qu’un accident.

Lire la Suite de l'Article